mercredi 14 février 2018

ArrĂȘte avec tes mensonges de Philippe Besson 🎧📘 [Prix Audiolib]

* attention : billet peut-ĂȘtre un peu dur *
Maintenant que je vous ai averti, je vais essayer de ne pas me lĂącher trop quand mĂȘme.
Je n'ai vraiment pas adoré ce roman, mais j'en ai lu de bien plus mauvais.
Ce serait donc dommage de l'assassiner complĂštement.

Depuis son adolescence, il est restĂ© fascinĂ© par son camarade Thomas. 
Un amour de jeunesse dont il ne s'est jamais dĂ©tachĂ©, voyant dans les passants le dos de cet ĂȘtre aimĂ© et sublimĂ©. 
Et puis il raconte la dĂ©couverte sans heurt de son homosexualitĂ©, son adolescence, l'amour cachĂ©, l'Ă©veil de la sensualitĂ©... 

Bon, j'aime pas les bios. 
VoilĂ , c'est dit. 
J'essaye, je me dis que cette fois-ci, ça va le faire, et puis finalement non. 
Je craque.
Ça me lasse.
La vie des gens ne me semble que rarement intéressante quand il s'agit de regarder son petit nombril.
Et ici, c'est exactement ce que fait l'auteur.
Le style est travaillé, le texte est plutÎt beau et se lit bien.
Mais j'ai l'impression d'ĂȘtre un psychanalyste qui Ă©coute son patient.
L'avantage de cette lecture, c'est que je me suis rendue compte que j'en ai un peu marre de ces auteurs qui se racontent sous couvert d'un narrateur qui serait eux sans ĂȘtre eux (fausse prudence qui m'agace), qui regardent leur petit nombril et nous disent combien leur adolescence a Ă©tĂ© difficile / dure / insignifiante / fondatrice pour leur avenir... 
Je n'y trouve pas cette universalitĂ© qui caractĂ©rise certains bons romans sur le mĂȘme sujet. 
C'est trop autocentrĂ© et cela me touche peu. 
J'ai l'impression d'ĂȘtre un dĂ©versoir Ă  mal-ĂȘtre, un rĂ©ceptacle Ă  souvenirs Ă  digĂ©rer, mais je ne suis pas psy et cela ne devrait pas ĂȘtre au lecteur de servir de dĂ©fouloir. 

Du coup, je ne sais pas trop comment vous parler de ce livre parce que je ne voudrais pas l'assassiner (c'est moi qui n'aime pas les bios, ce n'est pas de la faute du livre sans doute) mais je n'ai pas passĂ©  un super moment dans cette histoire. 
Pour tout vous dire, ce livre m'a rappelĂ© celui d'Edouard Louis, mais en beaucoup moins violent, ce qui n'est pas nĂ©gligeable ! 
(Ça, c'est un bon point) 
L'histoire est un peu similaire, un jeune homme nous raconte comment il a vĂ©cu son adolescence dans un environnement pas franchement gay friendly (mais pas non plus hyper hostile) mais il s'en est sorti quand mĂȘme.
(LĂ , ce n'est pas forcĂ©ment un bon point, j'avais l'impression d'avoir dĂ©jĂ  entendu la mĂȘme chose en plus trash). 
Et finalement, c'est peut-ĂȘtre ce qui m'a empĂȘchĂ© d'avoir un vrai avis finalement.

C'est tiÚde, un récit sans aspérité.
C'est mĂȘme carrĂ©ment gnangnan par moment. 

La version audio est lue par Antoine Leiris dont vous connaissez sans doute le nom. 
Il a un petit tic de langage dans la prononciation, mais on s'y fait et sa voix va plutĂŽt bien avec le texte. 
Il n'en fait pas trop tout en donnant du relief au rĂ©cit. 
Un bon point donc ! 

Vous l'aurez compris, ce livre ne figurera pas dans mon top 5 pour le prix Audiolib.
Cela ne doit nĂ©anmoins pas vous arrĂȘter si vous avez envie de le lire.
Mon avis est clairement trĂšs personnel. 



5 commentaires:

  1. Je viens de l'acheter en poche, je n'ai jamais lu cet auteur. J'aime les récits biographiques, enfin les auto-fictions car il est impossible de raconter sa vie réelle dans un roman ! Je te dirais quand je le lirai, mais je en sais pas quand cela sera !

    RĂ©pondreEffacer
  2. Alors je ne suis pas du tout d'accord avec toi! J'ai beaucoup aimĂ© et je n'aime pas les biographies on plus sauf quand j'ai l'impression qu'elles me racontent une histoire fictive et lĂ  j'ai trouvĂ© que l'auteur Ă©crivait comme un roman et j'ai aussi trouvĂ© qu'il y avait une certaine universalitĂ© : il raconte aussi les petites villes des annĂ©es 80, il raconte aussi les affres de l'adolescence et bien entendu la difficultĂ© d'ĂȘtre un homosexuel Ă  cette pĂ©riode. Bref, en voulant le dĂ©fendre chez toi je suis en train de commencer mon billet, ne t'Ă©tonne pas de retrouver ces mots chez moi en mars ;-)

    RĂ©pondreEffacer
  3. Ah oui, tu es dure avec ce roman. Une lecture que j'avais bien aimé, mais sans plus, il est vrai.

    RĂ©pondreEffacer
  4. ah zut! Pourtant, j'en ai lu/entendu beaucoup de bien! En tous cas, je n'en ferai pas une priorité!

    RĂ©pondreEffacer
  5. Je l'ai beaucoup aimé. J'adore lire les différences de points de vue du jury.

    RĂ©pondreEffacer

J'adore lire vos commentaires, alors n'hésitez pas à laisser un mot (les commentaires sont modérés pour vous éviter les trucs idiots que Blogger vous demande pour valider mais ils sont tous publiés ;^) )

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...